AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ** Mia McDougall **

Aller en bas 
AuteurMessage
Mia Mcdougall

avatar

Nombre de messages : 4
Maison à Poudlard (Ou Métier) : Serdaigle
Année d'Etude à Poudlard : Cinquième année
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: ** Mia McDougall **   Lun 19 Juin - 21:04

Nom : McDougall

Prénom : Mia

Surnom : Mimi, Mia… Libre court à votre imagination ^___^

Âge : 15 ans

Date de Naissance : 18 mai 1987

Signe astrologique : Taureau !

Maison : Serdaigle --> Cinquième ^^

Histoire : Tout commenca lorsque la jeune Mia ouvrit ses yeux d'un bleu pacifique pour la toute première fois. C'est à ce moment préçis que la vie de la petite fille allait commencer à être poursuivie par plusieurs péripéties fort bien malheureuses et injustes si on considère le fait que Mia était loin d'avoir chercher ces troubles. Alors, comme la narration le précisait, la jeune petite Américaine était tout juste en train de se familiariser avec ce nouveau monde qu'on commença à la laver de tout les bords avant de la mettre dans un espèce de lit en plastique dont les bords étaient élevés de sorte à ce que le bébé ne puisse sortir. La petite fille regardait, incrédule, l'infirmière qui retournait auprès de sa mère. Vous vous direz sûrement pourquoi ne l'a t'on pas mise dans les bras de ses parents. Et bien, c'est que Mia n'était pas seule cette journée là à vouloir venir au monde. Et oui, vous avez tout compris, un jumeau. La petite fille attendait patiement tandis que son petit frère faisait son oeuvre afin de sortir le plus vite possible alors que les cris de douleurs de sa mère retentissait dans la salle. Puis c'est à ce moment que le docteur commença à s'inquiéter. Des difficultés s'annonçait alors que la nouvelle mère souffrait de plus en plus. Le petit garçon était en train de s'étrangler avec le cordon bénical. Les pleurs de peur et les cris de d'angoisse de cette dernière résonnaient dans la pièce de sorte à composer une mélodie bien triste aux oreilles de ceux qui étaient présents. Pendant ce temps, le jeune père au nom de Thomas attendait dans une toute petite salle où trois autres hommes patientaient. Un médecin à l'air grave arriva d'un pas lourd. Les quatres futurs pères se lancèrent un bref regard inquiet. Lorsqu'un docteur vous annonçait que ça n'allait pas bien, c'était grave car il essayait tout le temps de trouver des paroles encourageantes. Son air grave en disait long sur ce qui pouvait s'être produit. Le coeur de Thomas bondit de sa poitrine lorsque le regard du médecin se plongea dans le sien, l'invitant à le rejoindre. Les jambes molles, l'Américain se dirigea vers l'homme dont le visage était le signe de ses nombreuses années de travail étant donné les nombreuses rides et crevasses qui formait le relief de ce dernier. Se voulant rassurant et compatissant, l'homme d'un certain âge posa sa main sur l'épaule du jeune père dont l'inquiètude emplissait ses yeux d'un vert jade.
D'une voix mûre, il prononca les paroles qui enleva toutes traces de bonheur en ce moment ordinairement joyeux.

-Monsieur, malheureusement, nous avons eu quelques complications durant l'accouchement…
-Ma femme va bien ? Dit-il aussitôt d'une voix angoissée
-Oui, soyez sans crainte cependant…

Et c'est à ce moment que Thomas comprit qu'il sagissait de ses enfants. En faites, le médecin lui dit que sa petite fille avait survécue et était en bonne santé mais son fils, était mort suite à des complications respiratoires. Son fils ! Thomas n'arrivait pas à le croire… Les larmes emplirent lentement ses yeux sans pourtant couleur sur ses joues devenues rouges de colère et de peine. Puis, il se dirigea auprès de sa femme visiblement troublée et de sa petite fille qui, elle, était tout à fait silencieuse dans son petit lit de plastique.

Et c'est ainsi que Mia commença sa vie. Avec l'étrange sentiment qu'il lui manquait quelque chose, c'est à dire son jumeau. Les parents qui firent leur deuil décidèrent d'aller vivre dans une petite maison campagnarde à l'allure bourgeoise dans une banlieue. Retirée de la ville, ils pourraient ainsi débuter leur petite vie familiale tranquillement. Éloignée de la route, la petite maison de briques rouges semblait bien chaleureuse. De nombreuses jonquilles et lys parsemaient le sol ainsi que de nombreux arbres à la posture fière. Un agréable parfum floral envahissait l'air durant la saison végétative. Bref, la petite maison parfaite aux yeux des McDougall. Mia eue une enfance bien normale pour une petite fille de son âge. De bons souvenirs joyeux de cette époque effleurent parfois l'esprit de Mia. Elle avait tout ce qu'elle voulait, de beaux jouets, des amis, un chien… Bref, la belle vie. Un jour, elle commença à aller à l'école mais bon, ce serait inutile de vous décrire comment elle a apprit à lire et comment elle détestait son professeur en première année. Non ce n'est que des détails futiles… En faites, la seule chose à retenir c'est que la jeune Mia n'avait pas encore de signe de son futur don de sorcellerie. Vers l'âge de 9 ans, la jeune Américaine apprit une nouvelle d'une importance capitale… Bon peut-être que j'exagère mais il est vrai que c'est à cause de ce fait que la vie de la jeune Mia basculera plus tard dans ces lignes d'histoire. Thomas et Emily s'approchèrent de leur jeune fille, un sourire aux lèvres. La mère de Mia caressait doucement son ventre. C'est alors qu'un petit déclic se fit dans la tête de Mia. Non c'était une hallucination. Ce ne pouvait être vrai ! Thomas ouvrit la bouche et s'agenouilla à la grandeur de sa fille.

-Mia, hmmmmm, tu auras la chance d'accueillir un nouveau membre dans la famille…
-Une petite soeur hein !?
-Et bien je ferais mon possible Mia… Dit Emily en accompagnant ses paroles d'un rire.

Six mois plus tard, ce fut le dixième anniversaire de la jeune Mia et elle reçut une paire de billet pour aller à un concert d'un groupe populaire que la jeune fille affectionnait particulièrement. Quel fût sa surprise et son bonheur en voyant les deux billets sortir de l'enveloppe ! C'est sa mère qui insista pour y aller avec elle malgré sa grossesse. Elle tenait à voir le sourire de sa fille lorsqu'elle serait au concert et il faut avouer qu'elle aimait aussi ce groupe de musique ^^”

Le concert fût “géant” selon les dires de Mia lorsqu'elle sortit de la salle. Elle était tout excitée en revoyant encore le visage du chanteur dans sa tête. Les deux demoiselles entrèrent de le petit véhicule familiale en fredonnant les chansons qui avaient été jouées durant le concert. Les deux voix justes s'harmonisaient drôlement ensemble. Et bien, la belle voix devait être un don génétique dans cette famille. Le petit véhicule emprunta une route tranquille le soir. Mia mit un CD dans le lecteur prévue à cet effet et commença à chanter par coeur plusieurs chansons accompagnée de la voix de sa mère. Puis, un quart-d'heure plus tard, Emily cessa d'arrêta le souffle coupé. Mia se retourna vers sa mère qui faisait de son mieux pour tenir le volant malgré les douleurs atroces qui envahissaient son ventre. Une lueur de peur parcourut dans les yeux de la jeune Mia. Elle avait peur pour elle, sa mère mais aussi pour le bébé. Après quelques minutes de zigzaguages, Emily lâcha pour de bon le volant en poussant un gémissement de douleur. Mia s'empressa d'essayer de prendre de volant mais elle ne comprenait rien au fonctionnement de la voiture. Elle se dit qu'il faudrait appuyer sur le frein mais elle ne le trouvait pas. Affolée, elle entendit des klaxons sonores au loin. Elle releva la tête, le coeur battant de plus en plus vites. Elle poussa un cri angoissé lorsque une voiture se dirigeait droit sur eux.

-Mia… Dit sa mère sur un ton de peine…

La jeune fille se réveilla à l'hôpital, une affreuse douleur l'empêchait de bouger. La première chose à laquelle Mia pensa fut sa mère. Elle regarda affolée dans toutes les directions mais ne vit rien. Des larmes commencèrent à couler sur ses joues alors que son père arriva dans la chambre, les larmes aux yeux en voyant sa fille. Il embrassa son front et s'assit sur la chaise où il s'était assis durant plus d'une semaine. Saisissant la main de sa fille, il ne pouvait détourner son regard de sa fille tandis que le docteur arrivait. Il sourit à la jeune fille et l'examina un instant en prenant des notes.
-Tu as eu bien de la chance de t'en sortir… Tu pourras vite retourner chez toi avec ton père, je ne peux que te souhaiter un bon rétablissement…

“avec ton père…” Ces paroles résonnèrent plusieurs fois dans la tête de Mia… Les larmes coulèrent de plus en plus sur son visage. Elle ne pouvait se résigner à l'évidence. Sa mère était morte. En la voyant, son père compris pourquoi elle pleurait, il la prit dans ses bras et pleura avec elle pendant que le docteur quitta la pièce silencieusement. Elle n'arrivait pas à le croire… Sa mère qui était si enjoué hier et son petit frère (Cela avait été confirmé) n'était plus de ce monde. C'était comme si tout le monde s'effondrait sur les épaules de la jeune McDougall.

Pas besoin de vous déclarez que cela fut très dure pour la famille maintenant amincie… Thomas ne put supporter cela. Après tout la femme de sa vie était morte emportant avec elle son deuxième fils ce qui fit que Thomas avec deux fils décédés… Il commença malheureusement à boire de plus en plus noyant sa déprime et sa tristesse et tout ce qui pouvait lui faire penser à Emily dans l'alcool. Mia, elle, dut faire de plus en plus de choses pour aider son père. Elle s'occupa entièrement de la maison à ses 10 ans et demi. De plus, elle travaillait le soir comme étant aide-animalière pour rapporter l'argent nécéssaire au foyer. Thomas commença à déserter son boulot ce qui lui valut un congédiement. Bref, ce fut vraiment l'époque difficile pour la Mia qui entrait maintenant dans le cycle de l'adolescence. Elle qui était pacifique ne se révoltait jamais contre son père et faisait tout pour l'aider. Mia sentait parfois le manque de son jumeau et de la présence de sa mère défunte. Malgré le fait que d'apparence elle semblait joyeuse, son coeur était profondément touché par la tristesse.

Un jour, quand Mia revint à la maison après son travail, son père n'était pas présent. La jeune adolescente ne s'en fit pas plus que ça et se dirigea vers sa chambre, totalement épuisée. Après tout, il était sûrement à la taverne ou aux danseuses… Oui, c'était là une bien mauvaise habitude qu'il avait prit. Vers 2 heures du matin, Thomas entra dans la demeure familiale en manquant de trébucher. Titubant jusqu'au escaliers, il monta les marches une à une, essouflé des efforts fournis étant donné son état complètement bourré. Il s'en alla pour ouvrir la porte de sa chambre mais il fit demi-tour afin de se retrouver dan sla chambre de sa fille. Les larmes aux yeux, il la regarda. Une forte odeur d'alcool envahit la pièce et c'est sûrement cela qui réveilla la jeune fille.

-Papa ?
-T-tu a… tu-tué ton frère… Tes-tes frères ! Tu n'es rien… Dit-il difficilement

Les larmes emplissèrent les yeux de Mia qui ne comprenait pas la situation. Elle se leva pour aider son père à s'asseoir mais il la poussa violament sur le lit. D'une force bien plus supérieure celle de Mia qui en plus était affaiblie par la tristesse. Il serra fermement le bras de sa fille puis il détacha sa ceinture… Vous n'avez pas besoin de détails car je crois que vous avez très bien compris ce qui c'est passé cette soirée là… Et malheureusement c'est la réalité… Cet évènement se reproduit quelque fois au courant de l'année de ses 11 ans. Impuissante, Mia avait beau se débattre, son père gagnait toujours. De plus, elle n'avait personne à qui se confier et même si elle l'avait… C'était son père… La peur l'envahissait à chaque fois qu'elle y pensait. Cet acte déplorable fit que Mia passa de la jeune fille sociable et qui aimait avoir du plaisir en la fille timide qui ne disait pas son opinion. Triste vérité. Son père était totalement en train de ruiner la vie de sa pauvre fille. Puis un jour, Mia fit un rêve assez étrange qui rejouait sans cesse : la scène de son accident. La sueur commença à perler son front et elle était de plus en plus agitée, basculant la tête de gauche à droite. Elle se réveilla quand son père pénétra dans la pièce. Aggripant son oreiller avec ses ongles, elle enfouit son visage dans celui-ci, laissant les larmes couler. Alors que son père effectuait son activité habituelle en poussant des gémissement, Mia pensait qu'à une chose : Sa mère. Elle aurait tellement aimé qu'elle soit près d'elle en ce moment, effacant toute traces de tristesse sur le visage de son père ainsi que sur le sien… C'est alors que Thomas poussa un cri. Il se recula violament arrachant un cri de douleur à sa fille. C'est qu'Emily se tenait là, le visage serein. Elle regardait son mari comme si elle désaprouvait ce qu'il faisait. Celui-ci appeuré, se rhabilla et courut dans sa chambre. Mia en resta le souffle coupé. Elle chassa l'image de sa mère qui persistait dans sa tête afin de se lever pour voir sa mère. C'était un miracle. Mais à ce moment, elle s'effaça… Déboussolée, Mia ne comprenait plus rien…

Et c'est ainsi que Mia repoussa son père durant quelques temps… Celui-ci avait développé une certaine crainte à l'égard de sa fille. Un jour, il arriva, craintif.

-Mia… Tu ne me laisses pas d'autres choix… Tu n'es plus la même… Je vais devoir contacter les…
-Papa ! Tu… je… Je n'ai rien fait…
-Tu sais c'est de ta faute si tout es arrivé… C'est toi qui m'a poussé à faire ce que j'a fais…
-…
-Et c'est toi qui a tué…
-ARRÊTE ! Ce n'est pas de ma faute ! Dit-elle d'une voix tremblante.

Et elle s'enfuit en pleurant. Elle alla dans sa chambre prit ses choses, les mis dans un sac et s'en alla en claquant la porte. Elle prit le premier taxi qui passa et lui demanda d'aller en ville. Elle le paya avec l'argent qu'elle avait prit dans le manteau de son père puis, une fois en ville, elle erra plusieurs jours. C'est à ce moment-là qu'un volatile étrange lui apporta une lettre. Cela lui annonçait qu'elle était une sorcière. Complètement abassourdie, Mia n'y croyait pas… C'est donc pour cela qu'elle avait fait apparaitre sa mère ? Elle n'eut pas le temmps de réfléchir plus longtemps car une femme légèrement grassouillette vêtue avec classe passa par là et remarqua le sceau sur la lettre de Mia. Elle le reconnut bien vite car elle-même y fut aller autrefois…

-Ma petite…

Mia releva la tête et vit cette femme. Elle l'emmena à part et lui expliqua sa situation. La femme au coeur généreux lui offrit de la mener à la gare et de lui payer le matériel nécéssaire pour entrerendre son année de scolarité dans une école de sorcellerie Anglaise : Poudlard (Tadadadadada ! ^^").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Mcdougall

avatar

Nombre de messages : 4
Maison à Poudlard (Ou Métier) : Serdaigle
Année d'Etude à Poudlard : Cinquième année
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: ** Mia McDougall **   Lun 19 Juin - 21:04

Caractère : D'une nature calme et pacifique, Mia ne recherche point la violence. Cependant, elle est toujours loyale envers les siens et est prête à les défendre en tout temps. Timide, elle n'aime pas se retrouver sous les projecteurs. Bien sûr je ne dis pas qu'elle va rester cacher dans son coin et qu'elle ne peut faire la fête de temps en temps mais ce n'est pas la meneuse du groupe. On ne peut nier que ce qu'elle à vécut à laisser des séquelles. Lorsqu'un homme d'âge mur s'approche trop d'elle, il se peut qu'elle se sente mal à l'aise. En faites, elle se sent mal à l'aise face aux garçons, ne sachant pas comment réagir avec eux et s'imaginant qu'ils lui feront mal comme son père la fait. Malgré tout elle reste une jeune fille gentille et douce…

Physique : Mia est une bien jolie jeune femme, il faut l'avouer, qui à première vue ne semble pas troublée. Une longue chevelure blonde, venant des ancêtres des McDougall, retombe dans le bas de son dos parsemé de trois ou quatre cicatrices dût à la violence avec laquelle son père la traitait. Occasionnellement attachés, ils ne sont ni frisés ni ondulés mais plutôt plats et cela naturellement. D'une couleur claire penchant vers le noisette, ses yeux reflètent constament une lueur d'incertitude et l'on peut y voir une étincelle lorsqu'elle se sent bien. Malgré tout, ils restent agréables à contempler et à se perdre dans l'immensité de leur mystère. Elle possède une silhouette normale malgré le fait que sa mère la trouvait beaucoup trop mince et essayait de lui faire prendre du poids. Mesurant environ 5 pied 7, Mia a fini sa croissance ayant de belles formes et une silhouette fine.

Ne favorisant pas une couleur en particulier, il n'est pas rare de voir Mia revêtir des robes ou des jupes, n'ayant aucune complexité avec son corps. Cependant, elle reste toujours mal à l'aise avec les vêtements trop décoletés ou trop moulants. Disons qu'elle ne se sent pas bien quand elle est trop « exposée ». Aimant le confort, elle porte parfois de vieilles paires de jeans ou des chandails simples sans marques populaires qu'ils soient unis, rayés, à motifs ou carotés. Une chaine en argent loge dans son cou, laissant parraitre une pierre ressemblant étrangement au saphir. Portant une vieille paire de converse vert lime à ses pieds, elle n'est pas la fille qui va porter des talons hauts sauf si la situation ne l'exige… Ayant un faible pour les chandails de laine, l'Américaine les affectionne particulièrement… D'ailleurs, elle revête souvent des jupes courtes par dessus des leggings qui s'arrête environ au niveau des genoux. De nombreux colliers de fausses perles de plastiques retombent souvent sur sa poitrine ainsi que des bracelets de toute sorte. N'ayant pas de piercing particuliers tel que le nombril ou la langue, seul ses oreilles sont décorées de boucles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
** Mia McDougall **
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Vacations :: Hors-Jeux :: Présentations des Personnages :: Adolescents :: Serdaigle-
Sauter vers: