AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La cabine téléphonique devant le Ministère

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaëll
Invité



MessageSujet: La cabine téléphonique devant le Ministère   Sam 17 Juin - 2:53

(Adri, c'est pour toi Wink )

Londres, ville natale et port d'attache de Raphaëlle Regan.
Les vacances d'été n'étaient pas pour tout le monde synonyme de glandage et de sieste au soleil les pieds en éventail. La chose était très étonnante lorsque l'on connaissait Raphaëlle, la personne la plus insouciante de Poudlard : ce jour là, et depuis le début des vacances, elle n'avait consacré que peu d'efforts à la perte de temps, ayant préféré se concentrer sur son avenir.
Et le fruit de quelques jours d'efforts était là : elle se présentait au Ministère de la Magie avec un dossier de demande de formation au métier d'Auror. Il était évidemment trop tôt pour être admise puisqu'elle n'avait pas encore obtenu ses ASPIC, mais selon elle, mieux valait s'y prendre longtemps à l'avance pour s'assurer une chance de plus d'être remarquée.

Pour ce jour un peu spécial, elle avait particulièrement soigné sa présentation, bien que sachant tout à fait que c'est le type de l'accueil qui allait recueillir son dossier et que de sa tenue eh bien ... il s'en foutait.
Elle était ce jour là vêtue, dans l'étouffante chaleur citadine, d'une jupe de tailleur d'un tendre blanc cassé, ainsi que d'un débardeur un peu romantique, décoré de rubans et de perles, dans les tons de mauve et de rose pâle (elle savait bien qu'un jour ce genre de fringues lui servirait !) Quant à ses chaussures, il s'agissait de petites sandales argentées, discrètes et sans grande originalité. Pour finir, sa coiffure n'était autre qu'une on-ne-peut-plus classique queue de cheval, surmontée par un élastique en forme de grosse fleur violette et argentée.
Pas de maquillage (par cette chaleur, c'était tout simplement impensable), mais une paire de boucles d'oreilles qui n'étaient autre que de faux diamants miroitant au soleil, et un ruban beige autour du cou pour finir la touche romantique.

Si témoin il y avait eu, dans cette rue volontairement déserte et délabrée, on aurait pu la voir se diriger vers une cabine téléphonique hors service et disparaître dans celle-ci de façon inexplicable ... pour ne réapparaître les mains vides que quelques minutes plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Adrian DuLac
Adolescent [17 ans]
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 29
Localisation : London ^.^
Maison à Poudlard (Ou Métier) : Gryffondor !
Année d'Etude à Poudlard : Va rentrer en 7ème!
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: La cabine téléphonique devant le Ministère   Dim 18 Juin - 9:01

Depuis les petites heures du matin, Adrian DuLac, jeune homme de 17ans et sorcier étudiant à Poudlard, se trouvait dans les locaux du ministère de la magie de Londres, s’affairant à suivre comme son ombre une femme partout ou elle allait et lui obéissant à la baguette. Habillé d’un chic costume noir aux reflets bleu marine dont il avait enlevé la veste pour n’être qu’en chemise blanche accompagné d’une cravate noire, Adrian semblait pourtant avoir un style décontracté.

En fait, cela faisait déjà presque deux semaines que les cours s’étaient achevés et Adrian ressentait une profonde mélancolie à l’idée que les deux mois qui s’annonçait devant lui ne se résumerais qu’a rester au ministère, classer des documents et faire tout ce que sa tante lui demanderais. D’un sens, il était bien content d’avoir pu obtenir ce petit job d’été au ministère grâce à sa fiona, c’était une chance de plus d’être dans le domaine des Auror, surtout en comptant le fait que sa propre tante en était un, et de pouvoir envisager encore plus d’en faire son métier. Ainsi, tout l’été il pourrait apprendre petit à petit en quoi consisterais son métier et rencontrer ses plus grands idoles du monde magique, après les Weird Sister évidemment…

« J’arrive ! »

S’écria Adrian alors qu’il reprit son chemin en marchant de façon plus rapide, rattrapant un autre garçon qui était au bout du même couloir que lui, une pile de documents chargés dans les bras. D’un ton las, celui-ci lui dis « Arrête un peu de rêvasser Adrian, il faut qu’on aille déposer ça à l’accueil rapidement, c’est bientôt l’heure de la pause » une tête en plus que lui, il tourna ses yeux d’un bleu azure vers son jeune assistant et ajouta, un léger sourire sur les lèvres « Tu pensais encore à elle ? » Ce qui eu l’effet de faire naître entre Adrian et les tomates une certaine ressemblance…

« Meuh... Pas du tout ! Je… Je me disais que ça fait déjà une semaine que je travaille ici ! »

Jareth, dont un sourcil se plissa en entendant les mots d’Adrian rigola de bon cœur alors qu’ils entraient tout deux dans l’ascenseur du ministère, ou volait au plafond de nombreux avions de papier. Après avoir appuyer sur la touche du rez de chaussée, il lança de nouveau un regard à Adrian qui tentait maladroitement de se cacher derrière la pile de papier qu’il tenait. « -C’est ça, je vais te croire ! … Comment s’appelle t-elle déjà… Anabelle ? Cyrielle ? »

« Raphaëlle ! »

Renchéri Adrian en lançant un regard à frémir de terreur à son nouvel ami qui se contenta d’éclater une nouvelle fois de rire « - Je sais ! Tu vois pas que je me fiche de toi ? Après le temps que t’as passé à me casser les oreilles… » L’ascenseur s’arrêta, ils étaient au deuxième étage et une dame qui se trouvait devant eux sorti accompagnée de deux petit avions. Là, il rajouta « - Alala, t’es complètement atteint mon pauvre… J’me demande comment tu seras à la fin de tes vacances si tu ne la vois pas… » A ces mots, Adrian baissa son regard, même s’il avait envisagé qu’il ne verrais plus la jeune serpentard pendant deux mois, il essayait de se faire à cette idée mais avait toujours du mal à admettre que le temps paraissait beaucoup plus lent qu’en réalité depuis que l’école s’était achevée.
Premier étage, les deux comparses sortirent en même temps et traversèrent le hall pour arriver près de l’entrée ou ils déposèrent leur charge. Puis, alors qu’il repartait, Adrian sentit le bras de Jareth le retenir en arrière tendis qu’il lui parla tout bas « Waow mon vieux, mâte un peu ce qui vient d’arriver… Voilà qui devrait te faire oublier ta Raphaëlle ! »

Et presque au ralenti, comme dans les films, Adrian se retourna pour contempler nulle autre que la préfète de Serpentard, amie de celui-ci bien qu’il désirait tellement plus…

« heu… Ja…Jareth… C’est Raphaëlle ! »

Là, on aurait pu penser que même un sourd aurait entendu le rire qui s’éleva dans le hall, résonnant et attirant de nombreux regards sur les deux jeunes hommes tendis que le plus âgé des deux été plié sur lui-même, riant presque au larmes. Une fois repris, il fit une tape amicale dans le dos d’Adrian et, sans même le prévenir, le poussa devant la jeune fille. « Bon, c’est la pause Dridri, j’vais me fumer une cloppe, toi t’as cas m’attendre là ! » il lui fit un clin d’œil puis, disparu en un instant.
Adrian, yeux rond et essoufflé regarda Raphaëlle de la tête au pied. Malgré sont aspect plus "femme" il ne pouvait y avoir aucun doute, c’était elle…

« Heu… O_O … Tient… SALUT ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vacances-hog.bbactif.com
Raphaëlle Regan
Adolescente [16 ans]
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La cabine téléphonique devant le Ministère   Jeu 22 Juin - 4:47

- Non mais si ! C'est un vrai dossier, me regardez pas comme ça vieille ...
- Pardon ?
- Mademoiselle ! ¬¬
- Ecoutez, vous êtes encore mineure, tout ce que je peux vous dire c'est que votre dossier ne sera même pas regard...
- Et si je me fais pistonner ?
- Ah là ... Bon, je vais voir ce que je peux faire.
- Faites donc =D

Raphaëlle soupira de soulagement. Evidemment, il avait fallu qu'elle tombe sur la tête en bois de l'accueil, mais la jeune Serpentard savait ne pas se laisser marcher sur les pieds. Après une vive discussion durant laquelle Raphaëlle tint courageusement tête à l'employée de mauvaise volonté, celle-ci avait fini par céder et accepter d'envoyer le dossier au département des Auror. La jeune fille aurait pu en rester là, mais elle tenait à voir de ses propres yeux que le document serait bel et bien envoyé, c'est pourquoi elle s'accouda nonchalement au comptoir, le menton dans la main et gratifiant l'employée d'un ravissant sourire, hypocrite à souhait.
Si bien qu'elle n'entendit que d'une oreille le rire énorme qui se fit entendre dans la Hall au même moment. Les yeux rivés sur les faits et gestes de l'employée, elle ne se permit de la lâcher du regard une seconde (qui sait, elle en profiterait peut-être pour jeter son dossier à la corbeille ?)
Une seule chose pu détourner son attention avant que son dossier n'aie été marqué du tampon "Département des Auror - prioritaire", ce fut une voix qu'elle connaissait très bien ...

Se retournant vivement, ce fut face à Adrian, l'un de ses trois Gryffondor préférés, qu'elle eut la surprise de se retrouver. Alors un large sourire (sincère cette fois) se dessina sur son visage, partant d'une oreille à l'autre.


"Adriii ! \o/"

Bondissant sans même s'en rendre compte elle sauta au cou de son ami pour l'enlacer et lui déposer un baiser sonore sur la joue.
Lorsqu'elle le libéra enfin, elle n'était pas beaucoup moins souriante.


"Mais qu'est-ce que tu fous là ? Toi aussi tu viens essayer de te faire pistonner pour la formation ? Mais non jsuis con, t'en as pas besoin, toi, chanceux ! è_é"


(désolée pour le retard Embarassed Embarassed Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cabine téléphonique devant le Ministère   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cabine téléphonique devant le Ministère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Ministère de l'environnement: controle de l'eau potable et des déchets.
» Cabine TIM
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Vacations :: Londres :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: